Une 406 peut en cacher une autre

En 1997, lors de l'avant-dernière course Ó Lahr, où le tracé est délimité par des pneus de camions lestés de béton, Laurent détruit sa voiture après une série de 5 tonneaux suite à un contact avec ces chicanes pendant une séance d'essais libres. Son coéquipier d'alors, J÷rg Van Ommen, n'hésite pas à lui céder sa voiture pour une séance d'essais. Pour mettre toutes les chances de son côté, Peugeot fera acheminer depuis Vélizy la voiture de réserve, tout juste rentrée du tournage du film Taxi, et Van Ommen pourra ainsi participer à la séance de qualification et à la course.

Echange entre champions

Toujours en 1997, Peugeot organise en fin de saison une soirée pour ses champions nouvellement couronnés. Le magazine Auto-Hebdo y voit l'occasion de faire un échange de baquet entre Laurent, tout nouveau champion d'Allemagne de supertourisme et sa 406 et Gilles Panizzi, champion de France des rallyes sur la 306 Maxi. Gilles est surpris par l'efficacité de la commande de boîte et par l'absence de frein à main sur la 406, et Laurent, pourtant connu pour aimer conduire "prêt du volant" est étonné par la position de conduite très avancée de la 306.

Echange entre champions (2)

Encore en 1997, Alain Menu remporte le BTCC sur une autre voiture française, la Renault Laguna. Deux voitures françaises championnes dans deux (importants) championnats étrangers, de quoi donner des idées (encore !) à Auto-Hebdo, qui souhaite organiser un essai croisé: Le suisse, champion britannique, sur la championne d'Allemagne, et le français, champion d'Allemagne, sur la championne britannique. Tout le monde se met d'accord et rendez-vous est pris sur le circuit de Nogaro pendant l'hiver mais l'état-major de l'un des constructeurs y mettra au dernier moment son veto, nous privant d'un échange certainement fort instructif...

Dance, Techno, Musique

Grand amateur de musique, Laurent s'est découvert une passion pour le mixage, puisqu'il officie parfois, au côté de Marco Lagorce (frère de Franck), en tant que D.J. pour animer les dancefloors parisiens (on l'a ainsi déjà vu en action au Metropolis). Ne pouvant s'arrêter en si bon chemin, il met aussi le feu aux platines lors des soirées organisées dans le paddock du DTM.

Les grands esprits se rencontrent

Quand Laurent se lance dans un nouveau sport, il ne fait pas les choses à moitié. Passionné de Jet Ski, il se lie d'amitié avec Didier Navarro et Nicolas Rius, qui à eux deux collectionnent trois titres de Champion du Monde et une flopée de titres nationaux et européens. Et quand Laurent se met à la boxe, son sparring-partner se nomme Aurélien Duarte, Champion du Monde de Kick-Boxing, de Thaï-Boxing et de Karaté Shidokan.

Attention, route glissante

Grand fan de sports de glisse, Laurent ne peut bien sûr pas résister à l'invitation de Luc Alphand pour les "Serre Chevalier Stars Passion", pendant l'intersaison 2002-2003. Cette épreuve "amicale" mélant cross car, quad, kart (sur pistes glacées) et ski permet au récent champion DTM de retrouver ses "potes" Eric Hélary, Stéphane Ortelli et Nicolas Rius, et d'être confronté à d'autres personnalités comme le cycliste Laurent Jalabert, le boxeur Brahim Asloum ou les motards Jean-Michel Bayle et Christian Lavieille. Pour les amateurs de statistiques, Laurent, associé à James Ruffier et au présentateur TV Gaël Polles, termine 6ème au général.

Message reçu

Lors de la manche 2003 sur le Lausitzring, Laurent Aiello et Christian Abt pulvérisent leurs TT-R lors de la séance d'essais libres. L'écurie décide de les faire courir sur les voitures de Martin Tomczyk et Peter Terting, moins bien placés au championnat. Laurent trouve l'inscription suivante écrite sur le tableau de bord: "N'oublie pas que c'est la voiture de Martin ! Souviens-toi que c'est une voiture pour la Super-Pole", inscription faisant référence à ses deux 11èmes places en qualifications lors des deux manches précédentes. Message entendu, Laurent fera bien partie des 10 meilleurs temps de cette manche.

Trois couleurs, rouge

Laurent ne semble pas être particulièrement être attaché à un numéro, si ce n'est le N°1 qu'il a arbore en 2003 pour la troisième fois (Peugeot en 95, en 98 et Abt-Audi en 2003). Il a entre autre arboré les N°2 (Audi R8), 6 (BMW), 9 (Audi R8 et TT-R), 10 (Peugeot 406), 19 (Audi TT-R), 23 (Nissan) et 26 (Porsche GT1). En revanche, sa voiture se distingue plusieurs fois de celle de ses coéquipiers par une couleur apposée entre autres sur les rétroviseurs ou les phares: Le rouge. Simple coïncidence, mais il en est ainsi chez Peugeot de 1994 à 1998, chez Porsche au Mans en 1998, chez Abt de 2000 à 2002, et chez Opel en 2005.

 

News
Biographie
Palmarès
Photos
Anecdotes
Coéquipiers
Commentaires
 
Peugeot 405
Peugeot 406
Porsche 911
Nissan Primera
Audi R8
Audi TT-R
Opel Vectra
D.T.M.
B.T.C.C.
S.T.W.
Supertourisme
Opel Performance
Abt Audi
Ray Mallock Ltd
Peugeot Sport

Téléchargements
Jeux videos
Miniatures
Objets divers

Articles
Résultats
Liens
Webmaster